articles
 

L’huile de palme

Les lobbys, notamment ceux de l’huile d’olive, ont investi beaucoup d’argent pour discréditer l’huile de palme. Elle est pourtant utilisée depuis longtemps dans les cosmétiques pour ses propriétés, dont sa texture et la longévité qu’elle apporte aux savons.

Lorsqu’elle est cultivée de manière biologique et durable son huile et sa cire peuvent être utilisées de manière très intéressantes et dans le respect de la nature, d’autant plus que son huile, lorsqu’elle est extraite en douceur et non hydrogénée, possède des qualités très intéressantes mais encore peu connue du grand publique à cause des lobbys cités plus hauts.


La déforestation créée par les multi-nationales est réelle mais là encore il est important de rendre le consommateur attentif à la réalité des modes de culture actuels.

A notre époque la majorité sont des cultures intensives, pensez aux hectares défrichés pour cultiver des oliviers, des orangers ou pour planter du soja. Pensez aux hectares défrichés et inondés pour planter du riz. La demande de vanille naturelle est de plus en plus grande, la plus prisée vient de Madagascar, une île abritant une faune et une flore unique au monde mais qui est en train de disparaitre pour satisfaire le consommateur. Pourtant personne n’en parle...


Ces exemples se passent loin de chez nous mais c’est pareil en Suisse.

Il y a à Burtigny une espèce d’orchidée unique au monde ! Cette espèce disparait petit à petit car, à cause des cultures environnantes, elle n’a plus qu’un seul endroit qui lui convient et les Dévas de la nature m’ont dit que son extinction était maintenant inéluctable.


Ce n’est donc pas l’huile de palme qui est en cause mais son mode de culture et d’extraction.

Heureusement dans tous les pays il y a des agriculteurs qui travaillent dans le respect de la nature, des animaux et de l’humain qui méritent que l’on s’intéresse à leurs cultures et je suis fier de le faire pour la cire à bougie.


Avec Amour




Stéarine:

Suite à l’article concernant l’huile de palme je souhaitais maintenant vous parler de la stéarine, substance végétale souvent utilisée pour faire des bougies et donner une alternative à la cire de palme.

Mais... qu’est-ce que la stéarine? Il s’agit d’une substance extraite des graisses végétales ou animales. Bravo, vous avez déjà compris où je voulais en venir !

Hé oui, les graisses végétales les plus riches en stéarine sont la coco et la palme. L’huile de coco, de par la manipulation qu’elle demande pour pouvoir être extraite est utilisée uniquement lorsque nous voulons spécifiquement cette huile.

Il est plus rapide, et donc plus rentable, d’utiliser la palme mais son huile ne contient que 20 % de stéarine.

Lors du processus de transformation 1 litre d’huile de palme génère donc 200 grammes de stéarine et les 800 grammes d’huile restant sont jetés car devenus inutilisables.


La stéarine cache sa véritable origine pour mieux se vendre mais au vu des déchets qu’elle génère il est plus écologique de choisir une autre cire végétale bio car la totalité de l’huile est transformée en cire.


Lorsque l’on découvre un nouveau produit dans le commerce il est judicieux de se renseigner sur son origine car, comme nous le savons, certains industriels oublient volontairement de nous donner toutes les informations.


Avec Amour